L’histoire des rails Lego

L’histoire des rails Lego

L’histoire des rails Lego 1000 518 nokow-city-brick

Quand en 1932, Ole Kirk Christiansen crée la marque Lego, il fabrique d’abord des animaux en bois. 3 ans plus tard, en 1935, apparait la première locomotive, toujours en bois. Depuis cette époque, le train à toujours fait partie de lego. De nombreux AFOL’s se sont même spécialisé dans ce thème particulier. Mais revenons un peu sur l’histoire des trains Lego et de ce qui permet de les faire rouler, les rails.

lego-ancien-train-en-bois

Les premiers trains en bois, tout comme les premiers trains en brique n’utilisaient pas de rails. Les trains en bois utilisaient des roues en bois, et, pour certains, des roues en caoutchouc, afin de diminuer le bruit que produisait le jouet.

Les premiers rails sont apparus en 1966 et sont restés en vente jusqu’en 1979, ce sont les rails bleus. Il existait 3 types de rails, les droits avec des crans de traction, les longues courbes extérieures avec crans de traction et les courtes courbes intérieures sans les crans de traction. Ces rails étaient fixés à des plates 2×8 blanches. Petit détail, ces plates, dans les toutes premières année (de 66 à 70), n’étaient pas en ABS comme toutes les briques Lego, mais en acetate de cellulose. En plus de ces 3 types de rails, Lego avait aussi créé des aiguillages (gauche et droit) ainsi qu’un croisement.

lego-151-rail-bleu-courbe

Les trains tournaient sur les rails soit en étant poussés manuellement, soit avec un moteur 4,5v alimenté par un bloc à piles.

En 1969, Lego introduit un rail central qui permet d’alimenter les trains en courant 12v. Ce rail vient simplement se fixer sur les traverses, il était donc tout à fait possible d’utiliser ses anciens rails, il suffisait d’ajouter des rails centraux (ref.750 et 751). Pour les aiguillages et les croisements, malheureusement, impossible d’adapter ces rails, il fallait donc investir dans du matériel nouveau.

lego-750-rail-electrique-bleu

En 1980, Lego décide de changer la couleurs de ses rails en gris clair et de ses traverses en gris foncé. Le principe reste le même 3 différents rails (un droit, 2 courbes) avec, selon les sets, un rail central ou non.

lego-rail-12v

Arrêtons-nous sur un détail des traverses. Avez-vous remarqué que certaines avaient une petite découpe sur la partie inférieur alors que d’autres non? Celles non découpées étaient les toutes premières sorties en 1980, mais très vite, Lego les a remplacé par l’autre modèle. Ces petites découpes permettaient de faire passer les différentes cables qui servaient à faire fonctionner les différents automatismes du réseau, comme les aiguillages ou les lampes.

lego-traverse-découpee-vs-non-decoupee

En 1991, Lego décide de tout changer en introduisant le système 9v. Ce système reprend le principe du modélisme classique, avec alimentation du moteur par le contact des rails et des roues. La rupture est totale puisque la totalité du matériel ancien est incompatible. Les rails sont maintenant composé d’une seule pièce de plastique qui comprend les 2 rails ainsi que 3 traverses et 2 demi traverses avec des griffes de fixation qui permettent de tenir plusieurs tronçons de rails ensemble. Le champignon (partie en contacte avec les roues du train) est recouvert de métal afin d’alimenter le moteur.

lego-4520-rail-9v

Lego transforme aussi ses aiguillages et son croisement afin de les adapter à cette nouvelle norme.

Le système 9v reste l’un des favori et de nombreux AFOL’s militent pour le retour de ce système. En exposition, on voit plus de trains 9v que de trains plus récents.

En 2006, alors que Lego commercialise de nouveaux “starter sets” contenant des rails 9v (ref.2159 et 4206), il introduit une nouvelle norme d’alimentation, le pfs. Les rails sont identiques au système 9v, sauf qu’on a retiré la partie métallique. En effet, ces trains ne sont plus alimentés par les rails, mais on revient un peu en arrière avec un boitier à pile à placer dans le train lui-même.

lego-rail-pfs-rails-flexibles

Au niveau des rails, peu de nouveauté, à l’exception de courts rails flexibles, qui permettent de faire des voies tortueuses.Lego décide également de retirer le croisement perpendiculaire qui était, quel que soit l’époque, toujours au catalogue. Lego tente timidement d’introduire un croisement plus réaliste (ref. 7996), qui ne connaîtra pas un gros succès. C’est d’ailleurs une pièce recherchée maintenant, qui passe régulièrement la barre des 100 euro sur les sites de vente en ligne d’occasion.

Il reste 3 types de rails dont je n’ai pas parlé.
– Les rails Duplo, mais je suis incapable de vous en retracer l’histoire.
– Les rails identiques au rails pfs, mais plus étroits. Il existe un modèle courbe et un modèle doit, mais courbé dans la hauteur. Ces rails n’ont été utilisés que dans 3 sets, dont la mine d’Indiana Jones (ref. 7199). Impossible de créer un réseau en 4 de large vu qu’il n’existe pas de ligne droite ni d’aiguillage.
– Les rails de monorails, qui n’ont pas non plus connu un grand succès puisqu’ils n’ont été utilisés que dans 3 sets (et quelques packs d’extension). Le principe du rail était différent puisqu’au lieu que ce soit 2 roues qui guide le train, c’est une ra

il central cranté qui permet à une roue dentée de s’agripper. la rame glisse sur la partie plate et large du rail.

lego-6347-rail-monorail

Bon, voilà, je crois que j’ai fait  à peu près le tour et j’espère que vous avez appris quelques petits trucs. Si vous voulez d’autres informations ou si vous avez des petits anecdotes que j’ignore probablement, n’hésitez pas à me contacter.

5 commentaires
  • Merci pour la récap’

    J’ai la version de 80, avec le rail central, de quand j’étais petit et qui a séjourné genre 20 ans dans des cartons. Je l’ai ressorti récemment pour un fan de train de 6 ans. Après un petit nettoyage à la gomme, c’est reparti comme s’il était neuf. Du costaud ce matériel ^^

    Sinon, je pense que l’avantage du 9V de 91 , c’est de pouvoir être sur le secteur et d’économiser sur les piles. Je trouve ça quand même plus pratique, et c’est surement pour ça que les plus férus des afols demandent leur retour. Mais bon, la version tout plastique doit couter moins cher en production…

  • On sent le passioné à la lecture de l’article!
    Je ne suis pas fan de trains et pourtant cette lecture était instructive.

  • Ah oui !!! quand j’étais gamine j’ai bien connu les rails bleus ! Malgré leur finesse apparente ils en ont ramassé de toutes les couleurs !! Merci pour cet article intéressant 🙂

  • Merci pour cet article. Si je comprends bien, il doit y avoir une continuité electrique sur les rails pour le 9v des années 90 ?

    • @jeremy oui, les rails 9v fonctionnent comme des rails de modélisme standard, le courant passe dedans. il faut donc une continuité sur toute la ligne, et faire aussi attention qu’il n’y ai pas de croisement de courant, ce qui normalement ne peut pas arriver.

     

    A propos de city-brick

     City-brick.com, c’est un blog amateur, rédigé par un fan de Lego city et de trains Lego.Je m’appelle Maxime, je suis à mi chemin entre 30 et 40 ans, j’ai une femme, deux enfants et surtout, je commence à avoir beaucoup de Lego à la maison.Ma passion à commencé très jeune. Aussi loin que je sache remonter, je me vois toujours avec des Lego. Je me rappelle avoir eu des Fabuland, des Space (dit classics maintenant) du Castle, du Pirate, et beaucoup de Town et Legoland. Un peu plus grand, je me suis même essayé au Technics, mais sans plus. Puis vers les 15/16 ans, le Dark âge à commencé, plutôt intéressé par les sorties, les filles, les copains,…Je suis revenu aux Lego en 2011. Au détour d’un rayon, je tombe sur un petit set Star Wars en promotion, et voilà comment j’ai remis le doigt dans l’engrenage. Le lendemain, je retournais profiter des autres promotions et quelques mois plus tard, j’avais ammasé près de 100 sets sur le thème Star Wars. Mais finalement, je n’ai jamais été un grand fan de Star Wars et c’est quand j’ai vu le train 7939 que j’ai compris que j’avais fait fausse route. Du coup, j’ai tout revendu et là, plus de doute, le train (et la ville qui va autour), c’est vraiment mon rayon.Je collectionne donc le thème city, mais aussi les Creator à l’échelle minifig. J’ajoute aussi également d’autres choses à ma collection, comme les sets hors de ces 2 gammes que j’ai eu quand j’étais petit, les coups de coeur divers ou les goodies plutôt rare chez Lego.